Le boléro polaire, version 2017

bolero polaire version 2017

bolero polaire version 2017

bolero polaire version 2017

bolero polaire version 2017

Je vous l'ai présenté il y a quelques jours, je reviens aujourd'hui avec une version retravaillée plusieurs années après, et ma foi je suis plutôt contente!

Donc l'histoire de ce boléro, c'est que j'en ai cousu beaucoup à l'époque où j'étais auto entrepreneuse. Les circonstances avaient fait à ce moment que j'avais du abandonner mon activité, ce que j'ai beaucoup regretté, tout en sachant que c'était le meilleur choix au vu de ma situation personnelle.

Je me suis débarrassé de tout, comme je vous le disais dans l'article précédent, ces boléros m'étaient un peu sorti de la tête, et ce n'est que dernièrement que j'ai eu envie d'en refaire un pour moi.

La version 2017 est un peu modifiée, beaucoup améliorée. 
Déjà, j'ai réduit la largeur du dos. J'ai vu deux pinces que ma maman avait cousu, je les ai intégrées au nouveau modèle, et je me pose la question si je ne vais pas en rajouter d'autres pour éviter que le dos ne soit trop lâche.
En même temps, ce dos large, ça évite d'être trop serré, donc, je ne sais pas encore.

Ensuite, les manches.
Je me demande ce qu'on peut faire avec une longueur de manche pareille, au départ. Trop longues, trop larges. Idéales pour une soirée cocooning avec un bon livre dans le canapé, par contre, dès qu'il s'agit de bouger un peu on est vite gêné dans ses mouvements.
J'ai donc fait des manches 3/4, raccourcies mais aussi resserrées.

Et puis les finitions.
Je n'ai que très rarement fait d'ourlets sur de la polaire, et pourtant, le résultat est bluffant dès lors qu'on rajoute un point droit le long d'une encolure. Je surfile systématiquement, mais les ourlets passaient à la trappe. 
Le problème, c'est que contrairement à d'autres tissus, je trouve difficile de faire un point parfaitement droit, alors c'est fait, mais je sais sur quoi je vais devoir travailler prochainement.

Sinon, on est toujours coupés du monde depuis hier. Moi qui rêvait d'un petit séjour à Marseille dans ma famille j'ai eu la mauvaise surprise d'apprendre hier matin que la route quittant le village était coupée, à cause des risques d'avalanche. Et comme le temps ne permet pas à l'hélico de décoller pour déclencher lesdites avalanches, on reste sur place jusqu'à nouvel ordre.

Alors j'ai trouvé assez rigolo que notre petit village de près de 300 âmes soit cité aux infos nationales, même si toute cette neige et ces contrariétés, on s'en serait bien passés!

Bon, c'est tout pour aujourd'hui, je vous souhaite une bonne fin de journée, et à très vite!

Commentaires

Articles les plus consultés